50 ans d’études et de conception de tables élévatrices

Depuis la création de Cefam Atlas en 1968, le bureau d’étude est un des piliers du bon fonctionnement de la société. Son nombre de dessinateurs ainsi que les méthodes ont beaucoup évolués en 50 ans. Voici les 3 grands axes de l’histoire du bureau d’étude :

Conception assistée par ordinateur - 1989

L’âge du papier :

À ses débuts, dans les années 70, les plans étaient faits à la main par les dessinateurs sur des tables à dessin puis recopiés au propre par les calqueurs. La hiérarchie était alors beaucoup plus marquée entre les dessinateurs qui réalisaient des tâches plus complexes et des calqueurs qui avaient des tâches plus automatisées. De nos jours, les dessinateurs suivent leurs projets de A à Z.

Babinot (2)

Huguerre, Babinot, 1976

L’âge de la DAO/CAO :

Dès les années 80, la démocratisation de l’informatique permet à la Cefam de passer en DAO (dessin assisté par ordinateur) puis à la CAO (conception assistée par ordinateur). Les outils de calcul intégrés aux logiciels minimisent l’erreur humaine et il devient plus rapide de faire des plans et plus simple de les retoucher à la guise du client. Ceci permis un gain de temps considérable. De fait, les délais furent réduits et la satisfaction client fut augmentée.

J. Potiron 1989

ordi0001

L’âge de la 3D :

Dans les années 2000,  le passage à la 3D optimise la conception grâce à des outils de calcul plus performants et une visualisation plus compréhensible de l’appareil  pour le dessinateur et pour le client. L’étude étant plus complète cela permet d’accélérer la phase de production en atelier.

De plus, les modèles 3D permettent de fiabiliser la conception grâce à la possibilité de mettre en mouvement les appareils.

BE F Chainaud

Au quotidien, une quinzaine de personnes s’affairent au bureau d’étude pour concevoir les monte-charge et tables élévatrice Cefam Atlas.